22 juillet 2011

L' Amour

  L'Amour est-il source de vie ou l'Amour est-il une raison de vivre? Vivons nous pour l'Amour ou par l'Amour? L'Amour est la fin du voyage ou l'Amour est-il l'essence qui nous permet d'avancer? L'Amour inspire car sous différentes formes en chacun de nous, il est plus universelle que l'humanité. Il traverse le temps, l'espace, métaphysique il dépasse même la Nature. Je croyais qu'avec ma trilogie (qui touche à sa fin) en avoir fini avec l'Amour... Mais tout comme le narrateur des Errances Affectives, il vous rattrape... ... [Lire la suite]
Posté par CKamtchueng à 02:27 - Commentaires [0] - Permalien [#]

22 mai 2011

Retour vers le Passé

Je retourne dans la chambre de mon enfance. Elle n'a pas changé, les mêmes posters, le même papier peint... Je déballe de vieux cartons et retrouve nostalgique les fossiles de mon passé; les restes de qui j'etais ; un enfant avec son imaginaire pour unique distraction. A l'époque, je grifonnais... Je dessinais sans cesse... Le dessin était ma passion, je m'exprimais partout dans le bus, à l'école, à la craie avant que le professeur arrive, sur mes cahiers au milieu de mes leçons. C'est fou, j'ai gardé ces... [Lire la suite]
Posté par CKamtchueng à 02:18 - Commentaires [0] - Permalien [#]
21 avril 2011

"Mais qui va l'arreter?"

Je ne cherche pas à jouer l'intéressant et encore moins l'intéressé... Je suis ce que je suis un homme sans limite et passionné. Communicatif, l'écriture est un moyen d'expression comme un autre.  Malade, je me soulage d'une imagination trop longtemps contenue. Insolent, je m'ouvre à d'autres challenges; prépare un huit clos policier, imaginé à l'age de 13 ans, commence l'écriture d'une pièce de théâtre...  
Posté par CKamtchueng à 15:48 - Commentaires [0] - Permalien [#]
17 avril 2011

Nuit Blanche

Une nuit blanche... est une nuit que j'obscurcis de ma plume. Car c'est au moment de dormir que ma muse abuse! Elle m'affirme que la journée commence et que cette nuit blanche ne se perdra pas dans des pages mais perdurera à travers ces dernières. Point de souffrance encore moins de sacrifice, juste cette envie d'abus...de fatiguer ma muse toute la nuit et de trouver mon salut dans le dévergondage de ses pages blanches.  
Posté par CKamtchueng à 22:51 - Commentaires [0] - Permalien [#]
12 mars 2011

Renaissance

On ne le voit pas arriver. Un accident ou par accident...vous vous rendez compte de sa présence. Le changement est en vous, imminent et irréversible! On pourrait l'enlever et faire comme si de rien n'était mais quelque soit votre volonté, il s'installera dans une autre partie de votre corps. En effet, dans votre tête, il hantera votre esprit pour l'éternité. Je me décidai... Je le garderai... au moins pour la journée ! C'est mon corps, c'est mon choix, c'est ma vie... Avec sa présence, le temps du constat est... [Lire la suite]
Posté par CKamtchueng à 13:15 - Commentaires [0] - Permalien [#]
26 décembre 2010

Mes meilleurs voeux et bien plus encore

La fin d'année approche et j'ai cette fierté d'une liste de rêves affranchie de quelques lignes. Comme le verre à moitié vide... je suis partagé entre la joie de l'accomplissement et  un mélange d'enthousiasme et de frustation face à des objectifs inachevés. Je  m'avance sans lumière mais avec confiance! Je relis les Errances Affectives: l'Ame Soeur déjà plus de 3 mois de retards, hanté par ces 300 pages. L'artiste est confronté à sa propre critique, sa volonté de perfection qui semble toujours insatisfaite. ... [Lire la suite]
Posté par CKamtchueng à 11:20 - Commentaires [0] - Permalien [#]

29 juillet 2010

Le temps passe si vite…

J'ai encore dans ma besace qui me sert de tête tellement à accomplir. Une course contre le temps, un temps que j’aimerais dompter. Les interviews, les salons, ces rencontres littéraires ou hasardeuses, un plaisir sur lequel, je ne veux pas me reposer. À la question « pourquoi les Errances Affectives? », je répondis l’amour, l’amour est quelque chose que l’on a en soit, cette jeunesse et ce milieu universitaire sont des souvenirs que je garde sans même me forcer… « Les Errances Affectives » fut le plus facile à écrire,... [Lire la suite]
Posté par CKamtchueng à 01:26 - Commentaires [0] - Permalien [#]
10 juin 2010

Enfin !

Voilà bien longtemps que je ne me suis exprimé ! Je viens de me plonger dans la fin de mon œuvre et c’est avec un grand plaisir que je vous annonce la sortie prochaine des Errances Affectives : l’Ame sœur. Un roman, qui je l’espère, apportera une lumière sur des sentiments trop souvent refoulés. Je suis dans une période trouble, pris dans un étau entre la joie de l’accomplissement et l’amertume d’une fin proche. Je ne parle que de la fin d'une époque, j'ai encore tant de rêves à réaliser!
Posté par CKamtchueng à 13:16 - Commentaires [0] - Permalien [#]
15 avril 2010

Les dernières pages

La page fut dur a tourner...Je profite de ses derniers moments, de ces dernières lignes...de mes dernières errances. Le tome 3 doit etre un point final. Si ma plume est légère, mes écrits sont lourds. Plus je me rapproche de la fin, plus l'éxitation fait place à la nostalgie. Je veux savourer ces derniers moments, alors je m'oublie et laisse l'ecrivain au placard. Je me laisse  envahir par d'autres inspirations. J'aimerais controler mon atterissage...Malheureusement mon errance touche à sa fin.
Posté par CKamtchueng à 18:42 - Commentaires [0] - Permalien [#]
19 mars 2010

Les Errances Affectives: L'Ame Soeur 4ieme de couverture

Il y a des passages de notre vie que l’on préfère oublier. Certains que l’on voudrait reécrire. Cette histoire est celle d’une pièce oubliée… La dernière pièce d’un puzzle, celle qui éclaire le chef d’œuvre dans sa globalité ou l’obscurcit. Il s’agit d’une errance que le narrateur a bien plus que regrettée, il la cacha dans une partie de sa mémoire, puis la jeta en pâture à son inconscient. Il voulut en retirer toutes traces… Il ne l’avait jamais rencontrée encore moins aimée ! Rien ne servait dès lors de chercher un «... [Lire la suite]
Posté par CKamtchueng à 04:07 - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags :